Portes de garage individuel

Présentation

Il existe différents types de portes de garage individuel, basculantes, sectionnelles, coulissantes et pliantes, à tablier en métal, en bois ou en PVC.

Les portes présentées sont toutes basculantes, avec différents modes de fonctionnement, avec ou sans débordement en cours de manœuvre ou en position ouverte, et sont à tablier métallique et de modèle standard.

Normalisation - Réglementation - Certification

Les portes de garage doivent satisfaire aux règles de sécurité en vigueur fixées par la réglementation et porter le marquage CE de conformité dans le cadre des directives européennes.
Elles sont visées par un ensemble de normes européennes venant à l’appui de la réglementation.
Cet ensemble est constitué par une norme de produit NF EN 13241 destinée à servir de référentiel pour le marquage CE et diverses normes complémentaires dites de support qui sont référencées dans la norme de produit.
La conformité aux spécifications de la norme NF EN 13241 est le moyen de prouver le respect des exigences de performance et de sécurité de la réglementation permettant le marquage CE.

Critères de choix

Critères éliminatoires

Les produits présentés doivent être conformes aux normes en vigueur.
Ils doivent bénéficier d’une attestation de conformité CE aux exigences de performances et de sécurité des normes européennes.

Critères de sélection

Les principales caractéristiques techniques examinées sont :

  • le type de porte basculante, sans débord extérieur, avec débord en manœuvre ou avec débord en position ouverte ;
  • le type de guidage, par rails verticaux, rails horizontaux ou bras de levier ;
  • le type d’équilibrage, par ressorts de traction, ressorts de compression ou vérins à gaz ;
  • le type de verrouillage, par serrure avec cylindre européen et système de fermeture deux points ;
  • le matériau et le revêtement du tablier, en acier galvanisé avec peinture d’apprêt.

En complément d’autres caractéristiques peuvent être examinées.
Ce sont par exemple :

  • le silence de fonctionnement qui peut être amélioré par certains détails de conception tels que le guidage sur galets en matière synthétique, l’équilibrage avec amortisseurs de fin de course, etc. ;
  • la résistance à l’effraction qui n’est pas très importante pour des portes de ce type mais qui est toutefois améliorée sur certains modèles par une conception plus robuste, des protections de pênes, des serrures complémentaires en option, etc. ;
  • l’effort de manœuvre qui est de l’ordre de 5 à 15 daN ;
  • l’imperméabilité à l’air et l’isolation thermique qui peuvent être, pour certains modèles, améliorées par des équipements en option.

Les conditions économiques ont également constitué un critère de sélection en fonction du type de porte, du mode de fonctionnement et du modèle de tablier.

Mise en œuvre

La mise en œuvre doit être réalisée conformément aux règles de l’art et aux prescriptions du DTU et des notices de pose des fabricants.

Les différents modes de fonctionnement des portes basculantes (sans débord extérieur ou avec débord en cours de manœuvre), permettent de répondre aux différents cas de pose, en limite de voirie, avec linteau cintré ou pour privilégier le volume intérieur.

Les temps de mise en œuvre, selon les fabricants, se situent entre 1/2h et 1h 1/2 pour une équipe de deux personnes.

Les tabliers des portes sélectionnées sont en acier galvanisé revêtu d’un apprêt et doivent normalement, pour un usage en extérieur, être peints, ce qui peut être un avantage en permettant une reprise des éventuelles détériorations entraînées par le transport et la pose.

Entretien

L’entretien consiste essentiellement en un graissage des mécanismes deux fois par an.

Garantie

La garantie de bon fonctionnement est due au minimum pour deux ans, dans le cadre d’une mise en œuvre conforme aux règles de l’art et d’une utilisation normale. L’approvisionnement en pièces détachées est garanti en général pour dix ans.

Norme(s) :

  • NF DTU 34.1 (août 2014) : Travaux de bâtiment – Mise en œuvre des portes et portails industriels, commerciaux et résidentiels – Partie 1-1 : cahier des clauses techniques types – Partie 1-2 : critères généraux de choix des matériaux – Partie 2 : cahier des clauses administratives spéciales types.
  • NF EN 12433-1 (décembre 1999) : Portes industrielles, commerciales et de garage – Terminologie – Partie 1 : types de fermetures et portails.
  • NF EN 12433-2 (décembre 1999) : Portes industrielles, commerciales et de garage – Terminologie – Partie 2 : constituants des fermetures et portails.
  • NF EN 12453 (août 2017) : Portes et portails industriels, commerciaux et résidentiels – Sécurité d’utilisation des portes et portails motorisés – Exigences et méthodes d’essai.
  • NF EN 12453+A1/IN1 (décembre 2021) : Portes et portails équipant les locaux industriels et commerciaux et les garages - Sécurité à l’utilisation des portes motorisées - Exigences et méthodes d’essai.
  • NF EN 12604+A1/IN1 (décembre 2020) : Portes et portails industriels, commerciaux et résidentiels – Aspects mécaniques – Exigences et méthodes d’essai.
  • NF EN 12978+A1/IN1 (septembre 2009) : Portes et portails équipant les locaux industriels et commerciaux et les garages – Dispositifs de sécurité pour portes motorisées – Prescriptions et méthodes d’essai.
  • NF EN 13241+A2/IN2 (novembre 2016) : Portes et portails industriels, commerciaux et de garage – Norme de produit, caractéristiques de performance.
Remonter en haut de page