Détecteurs avertisseurs autonomes pour le logement : DAAF – DAACO

Présentation

Sont présentés des détecteurs avertisseurs autonomes de fumée (DAAF) et des détecteurs avertisseurs autonomes de monoxyde de carbone (DAACO) ainsi qu’une solution adaptée aux sourds et malentendants en complément de gamme.

Détecteurs avertisseurs autonomes de fumées (DAAF)

La loi Alur (accès au logement et urbanisme rénové) n°2014-366 du 24 mars 2014 modifie la loi du 9 mars 2010 : « Tout lieu d’habitation doit être équipé d’un détecteur autonome avertisseur de fumée (DAAF) au plus tard le 8 mars 2015 ».
Cette obligation reste inchangée mais la loi du 24 mars 2014 introduit un changement important : désormais, ce sont les propriétaires qui auront à installer ces dispositifs, et non plus les locataires comme la loi 2010 le prévoyait auparavant.

Le décret d’application du 10 janvier 2011 relatif à l’installation de détecteurs de fumée dans toutes les habitations précise :

  • les exigences auxquelles doit répondre le détecteur de fumée normalisé installé dans chaque logement,
  • les conditions de son installation, de son entretien et de son fonctionnement.

Un nouvel arrêté du 5 février 2013 complète le décret d’application du 10 janvier 2011 : « Art.1 – Dans les parties privatives des bâtiments d’habitation, au moins un détecteur de fumée normalisé est installé dans chaque logement, de préférence dans la circulation ou dégagement desservant les chambres. Le détecteur est fixé solidement en partie supérieure, à proximité du point le plus haut et à distance des autres parois ainsi que des sources de vapeur. »

Les détecteurs de fumée doivent comporter le marquage CE (obligatoire sur les DAAF depuis le 1er mai 2007). Ces détecteurs sont à usage domestique uniquement. L’arrêté du 5 février 2013 interdit l’installation de DAAF dans les parties communes des immeubles collectifs d’habitation. Les DAAF doivent être conformes à la norme NF EN 14604.

Détecteurs avertisseurs autonomes de monoxyde de carbone (DAACO)

Le détecteur de monoxyde de carbone est destiné à avertir d’une accumulation de CO (monoxyde de carbone), permettant à l’occupant de réagir avant d’être exposé à un risque significatif. Le détecteur fonctionne par électrochimie : une réaction chimique au contact du CO provoque le passage d’un courant électrique qui déclenche une alarme.

Il existe deux types d’appareils :

  • Détecteur Type A : il fournit une alarme visuelle et acoustique et une action d’exécution sous la forme d’un signal de sortie qui peut être utilisé pour actionner directement ou indirectement une ventilation ou un autre dispositif auxiliaire.
  • Détecteur Type B : il fournit uniquement une alarme optique et acoustique.

Les détecteurs de monoxyde de carbone doivent être conformes à la norme NF EN 50291.

Normalisation - Certification

Normalisation

Les DAAF et DAACO doivent être conformes aux normes les caractérisant.

Certification

Le règlement particulier de la marque NF de référence pour les DAAF, DAACO est la NF 292.

La marque NF DAAF, DAACO atteste que les produits concernés sont conformes aux normes NF EN et aux spécifications complémentaires définies dans la NF 292 :

  • Le produit utilise le principe de diffusion ou de transmission de la lumière.
  • Il ne comporte pas de substances radioactives.
  • Il est livré avec pile et avec des vis et chevilles.
  • Son ergonomie est validée de manière à limiter les risques de mauvaise utilisation (oubli de la pile, montage de la pile à l’envers…).
  • Le produit est marqué et livré avec une notice d’installation et de maintenance claire, explicite et rédigée en français.

Elle confirme qu’en matière :

  • de protection de l’environnement : le fabricant d’un DAAF, DAACO certifié à la marque NF DAAF, DAACO adhère à un éco-organisme pour le traitement des déchets électroniques,
  • d’assistance au consommateur : un service d’assistance téléphonique pour l’installation et la maintenance est mis à disposition du consommateur.

Elle atteste également que le détecteur est facile à installer, fiable et simple à entretenir. 

Critères de choix

Critères éliminatoires

Les détecteurs avertisseurs autonomes de fumée (DAAF) devaient bénéficier du droit d’usage de la marque NF Sécurité incendie domestique – DAAF.

Pour les détecteurs alimentés sur secteur, la marque NF Sécurité incendie domestique – DAAF n’a pas été prise en considération mais est un plus favorable qui jouera en la faveur des produits en bénéficiant. Ils devaient être conformes à la norme NF EN 14604:2005 – DAAF.
A minima, ils devaient être de conception double alimentation (secteur et pile de secours).

Les détecteurs avertisseurs autonomes de monoxyde de carbone (DAACO) devaient bénéficier du droit d’usage de la marque NF Sécurité incendie domestique – DAACO.

Critères de sélection

Les conditions de garantie et économiques sont également examinées.

Installation

DAAF

La loi oblige au minimum un détecteur de fumée par habitation.

Les industriels recommandent d’installer un détecteur de fumée par étage et à moins de 3 m des chambres.

Le détecteur doit être fixé de préférence au plafond au centre de la pièce, éloigné à plus de 30 cm des murs, cloisons et poutres, et à plus de 60 cm de tout angle de la pièce. En cas d’impossibilité, il faut fixer le détecteur sur le mur à une distance comprise entre 15 et 25 cm du plafond et à plus de 60 cm de tout angle de la pièce.

DAACO

Le détecteur de CO doit être placé dans un endroit où l’air (éventuellement chargé en CO) circule et permette au DAACO de détecter le plus rapidement possible ce gaz, c’est-à-dire dans ou à proximité des pièces avec un appareil à combustion (chaudière, cuisinière à gaz, cheminée, etc.).

Au minimum, un détecteur de monoxyde de carbone doit être installé dans chaque pièce où est présent un appareil à combustion.

Idéalement, il faut ajouter un détecteur de monoxyde de carbone dans la pièce principale de vie.

Il est conseillé de rajouter un détecteur de monoxyde de carbone dans chaque chambre, particulièrement si la chambre est au-dessus ou adjacente de la pièce où est situé l’appareil à combustion.

Le DAACO ne doit pas être au-dessus d’un radiateur, d’un évier, d’une gazinière, et doit être hors des zones d’air stagnant et éloigné au moins de 30 cm de tout obstacle, tout comme il doit l’être d’une porte, fenêtre, hotte, VMC et des courants d’air.

Suivant les modèles, le dispositif peut être posé sur un meuble ou être accroché sur un mur et être installé à au moins 2 m de la source potentielle de CO à surveiller.

Mise en œuvre

Pour les DAAF à la marque NF Sécurité incendie domestique – DAAF, les supports doivent être fixés solidement avec un dispositif de fixation par vis (vis et chevilles sont fournies et le type de montage avec vis et chevilles doit être préconisé dans la notice de pose). Après avoir installé la pile dans le détecteur de fumée, il faut fixer le détecteur sur le support et enfin effectuer un test en appuyant sur le bouton « Test ».

Il est fortement déconseillé de fixer un DAAF avec de la colle ou du double-face : il n’y a aucune garantie que le détecteur restera fixé du fait de la qualité des plafonds, des matières collantes, de l’humidité ambiante et du changement de température.

En cas d’incendie se déclarant près du détecteur, seule la fixation par vis garantira que le détecteur restera fixé plus longtemps et donc sonnera le plus longtemps possible. Des mesures de protection doivent être prises en cas de parois amiantées (plafond, mur, etc.).

Entretien et maintenance

DAAF

Il faut :

  • nettoyer régulièrement les grilles du détecteur à l’aide d’un chiffon humide ou d’un aspirateur muni d’une brosse pour retirer les poussières ;
  • appuyer sur le bouton « Test » tous les mois et se conformer aux prescriptions du fabriquant ;
  • changer la pile tous les ans pour des piles alcalines et tous les cinq ans pour les piles au lithium ;
  • changer le DAAF suivant la garantie constructeur indiquée sur l’emballage ;
  • ne pas peindre un DAAF.

DAACO

Il faut :

  • nettoyer de temps en temps le boîtier extérieur avec un tissu humide et passer l’embout étroit d’un aspirateur pour retirer la poussière des fentes du couvercle ;
  • tester le DAACO après l’installation puis une fois par mois ;
  • remplacer le DAACO selon les instructions du fabricant. 


Réglementation :

  • Loi n°2010-238 du 9 mars 2010 visant à rendre obligatoire l’installation de détecteurs de fumée dans tous les lieux d’habitation, JO du 10 mars 2010. (modifiée)
  • Loi n°2014-366 du 24 mars 2014 pour l’accès au logement et un urbanisme rénové, JO du 26 mars 2014. (modifiée)
  • Loi n°2015-990 du 6 août 2015 pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques, JO du 7 août 2015. (modifiée)
  • Loi n°2018-1021 du 23 novembre 2018 portant évolution du logement, de l’aménagement et du numérique, JO du 24 novembre 2018. (modifiée)
  • Loi n°2021-1104 du 22 août 2021 portant lutte contre le dérèglement climatique et renforcement de la résilience face à ses effets, JO du 24 août 2021. (modifiée)
  • Décret n°2011-36 du 10 janvier 2011 relatif à l’installation de détecteurs de fumée dans tous les lieux d’habitation, JO du 11 janvier 2011.
  • Arrêté du 5 février 2013 relatif à l’application des articles R.129-12 à R.129- 15 du code de la construction et de l’habitation, JO du 14 mars 2013.

Norme(s) :

  • NF EN 14604 (novembre 2005) : Dispositifs d’alarme de fumée. (norme d’application obligatoire)

La transposition dans la loi française de la norme européenne NF EN 14604 correspond à la norme NF 292 sur les DAAF (détecteurs avertisseurs autonomes de fumée).

  • NF EN 50291-1 (avril 2018) : Détecteurs de gaz - Appareils électriques pour la détection de monoxyde de carbone dans les locaux à usage domestique - Partie 1 : méthodes d’essai et exigences de performances.
  • NF EN 50291-2 (août 2019) : Appareils électriques pour la détection de monoxyde de carbone dans les locaux à usage domestique – Partie 2 : appareils électriques en fonctionnement continu et en installation fixe dans les véhicules de loisir et locaux similaires incluant les embarcations de loisir – Méthodes d’essai supplémentaires et exigences d’aptitude à la fonction.
  • NF EN 50131-5-3 (mai 2017) : Systèmes d’alarme – Systèmes d’alarme contre l’intrusion – Partie 5-3 : exigences pour les équipements d’interconnexion utilisant des techniques radio.


Critères et performances

Fabricant Ei Electronics
Produit DAAF DAACO
Type Ei650iF Ei650iWF   Ei3016  Ei208W
Certification
Certification NF DAAF/DAACO
Certifié CE EN 14604:2005 + AC 2008
Certifié CE EN 50291
Principales caractéristiques
Capteur optique
Capteur électrochimique
Pile lithium scellée
Autonomie de la pile (ans) 10 10 10
Sur secteur
Alimentation secours : batterie scellée et rechargeable
Autonomie batterie de secours (mois) 3
Système antivol
Grille de protection anti-insectes
Bouton Test
Bouton Pause
Liaison radio option option
Raccordement à des dispositifs auxiliaires externes option option
Garantie du détecteur sans pile (ans) 5 5 5 5
Détecteurs avertisseurs autonomes pour le logement (DAAF et DAACO) : critères et performances
Remonter en haut de page