Visiophonie et contrôles d’accès filaires

Présentation

Sont abordées la visiophonie et les systèmes de contrôle d’accès.
Les différents types d’installation présentés sont composés des éléments suivants :

  • la plaque de rue (à clavier, à porte-étiquette avec ou sans bouton, à défilement de noms, à lecteur de badges, à récepteur de télécommandes, à tête Vigik remplaçant la serrure PTT, avec caméra vidéo intégrée ou déportée) ;
  • la centrale gérant l’ouverture d’une ou de plusieurs portes via une gâche électrique ou des électro-aimants, devant être distante d’au moins 2 m d’une tête de lecture Vigik ;
  • les badges avec ou sans contact ;
  •  les télécommandes (radio, infrarouge ou bitechnologies) ;
  •  les clés spéciales (à la fois mécaniques et de proximité, et compatibles Vigik) ;
  •  l’alimentation secourue ou non en cas de coupure d’électricité ;
  •  le câblage (deux fils à cinq fils + neutre, ou par bus) entre les différents composants ;
  •  le poste de réception des appels à l’intérieur des appartements : moniteur vidéo avec boucle magnétique. Ce moniteur dispose d’une touche d’ouverture de porte.

Des moniteurs audio avec boucle magnétique font aussi partie des produits présentés pour des remplacements de moniteurs audio et des cas de réhabilitation, où le choix a été fait de changer la partie amont de visiophonie depuis la plaque de rue jusqu’aux logements avec prédisposition vidéo (cf. la réglementation Accessibilité concernant ces produits). Dans un premier temps, seuls les appartements occupés par des personnes à mobilité réduite sont d’emblée équipés avec des moniteurs vidéo (avec boucle magnétique), les autres étant équipés de moniteurs audio (avec boucle magnétique car on anticipe le vieillissement de la population et la prise en compte des appareillages auditifs de personnes devenant avec l’âge malentendantes).

Les dispositifs suivants, situés au siège ou dans les antennes de gestion décentralisées, peuvent être utilisés pour gérer les clés électroniques ou utiliser les fonctions Vigik des centrales :

  • l’encodeur de badges ou de télécommandes et le logiciel de gestion ;
  •  la borne de chargement Vigik pour le rechargement des badges Vigik.

En cas d’une installation Vigik, il convient de distinguer au sein d’une même centrale :

  • Le système de gestion Vigik contrôlant uniquement les accès des prestataires extérieurs (facteur, police, gaz, électricité, opérateur téléphonique, entreprises de maintenance de l’immeuble). L’administrateur Vigik administre alors les droits d’accès (services autorisés, dates et horaires selon les heures d’été ou d’hiver, l’ajout et le retrait de badges, dispositif cryptographique).
  • Le système de gestion non Vigik des badges ou des télécommandes destinés aux résidents (locataires en logement social). Les droits d’accès de ces badges sont permanents. Les claviers codés, les plaques à boutons et la visiophonie sont également distincts du système de contrôle d’accès Vigik.

Toutefois ces deux fonctions sont souvent regroupées dans la même tête de lecture. Outre le contrôle des accès jusqu’au local des boîtes aux lettres (portillon de résidentialisation, porte[s] d’entrée d’immeuble avec ou sans sas), il est possible d’étendre le système en personnalisant les droits d’accès à d’autres portes de parties communes.

La gestion des centrales peut se faire :

  • sur place, notamment à l’aide d’un ordinateur portable ou via un badge porteur,
  •  de manière centralisée via Internet.

L’évolution de l’affectation des codes natifs Vigik (réaffectation d’un des deux codes de La Poste en code « métier » pour l’ensemble des prestataires postaux et leurs sous-traitants…) permettra difficilement aux gestionnaires d’immeubles d’identifier les prestataires entrant dans les immeubles.

Il est conseillé de retenir des centrales ayant au minimum 30 codes services et une fonction de traçabilité des prestataires entrants à partir de leurs numéros de badges.

Quelques services associés :

  •  Envoi d’informations aux utilisateurs-résidents notamment sur leurs consommations (eau, énergie).
  •  Messagerie bailleur - locataires.
  •  Applications GSM pour gérer les fonctions vidéophoniques et autres telles que remontées et suivis d’alarmes.

Critères de choix

Chaque offre d’industriel devait répondre aux exigences de la réglementation Accessibilité aux personnes handicapées et comprendre des produits agréés « Vigik » avec secret de conversation (son, image).

Remarque(s) :

  • L’antivandalisme des plaques de rue ne constitue plus un critère exclusif de sélection. Toutefois, il est fortement conseillé aux maîtres d’ouvrage de retenir ce type de produits en cas de risques de malveillance.
  • Compte tenu de la sensibilité des plaques à l’arrachement, il convient de veiller à leur bonne fixation d’ensemble, sans laisser de prise entre la plaque et le support.


Remonter en haut de page